Moto

Mont Ventoux et Gorges de la Nesque

De
le
5 août 2018
image_pdfGénérer un PDF

Le Mont Ventoux, considéré comme le graal des cyclistes, est aussi une excellente destination moto dans le Sud de la France. Un classique que je n’avais encore jamais. L’occasion de découvrir ce sommet du Vaucluse ainsi que les Gorges de la Nesque.
Du haut de ses 1912 mètres et avec son paysage désertique sans aucune végétation, le sommet du Ventoux se voit de loin, de très loin. Et le mat rouge de l’observatoire attire une population large, que ça soit des cyclistes, des motards, des touristiques et malheureusement des camping-cars pas forcément adaptés à ce genre de route. Car si au départ du village de Beaumont-du-Ventoux il y a une piste cyclable réservée, elle disparait à partir de la station de ski du Mont Serein sur le versant Nord. De quoi ne pas être très serein pour terminer l’ascension vers le sommet, avec des cyclistes plus lents car fatigués ou des touristes plus intéressés à prendre des photos sur le bord de la route que de rouler en sécurité.
En pleine période touristique, le sommet est un étrange lieu où se côtoient des sportifs (motards, cyclistes et même quelques coureurs qui tentent un semi-marathon), des touristes étrangers et quelques stands de souvenirs qui mordent une route déjà pas très large. Beaucoup de monde et d’embouteillage sur une si petite zone. Victime de son succès, peut-être.
Pour une balade au Mont Ventoux : 3 routes sont possibles. Une au départ de Beaumont sur le versant Nord avec un passage par le Mont Serein (D974). Et deux au versant Sud qui se séparent au niveau du Chalet Bernard : vers Bédoin (toujours la D974) pour revenir à l’ouest ou vers Sault (D164), plus à l’Est. C’est aussi la route la moins empruntée, la plus sauvage avec quelques sculptures métalliques très originales sur le bord de la route et des champs de lavande en arrivant dans les plaines. Sault est le choix à faire pour poursuivre cette balade dans les gorges de Nesque jusqu’au village de Villes-sur-Auzon (D942). Une route tout en hauteur avec des tunnels creusés dans la roche. Ça vaut le détour et autant profiter d’une balade au Ventoux pour commencer ou terminer sa journée dans ce secteur.
Car oui, une telle balade se mérite. A part habiter dans le secteur immédiat, que vous venez de Marseille, Nîmes, Montpellier ou encore Millau, l’accès au Ventoux se fait forcément sur une (longue) journée. Depuis Montpellier par la Camargue et Arles, comptez presque 3 heures avant que les choses sérieuses commencent. Et si l’autoroute ne vous bloque pas, sachez que le temps peut être réduit de 30 minutes en échange de 5,5 €. Le roulage pour accéder au sommet du Ventoux, quel que soit l’itinéraire, ne dépasse par les 20 à 25 km !

Julien
Hérault (34), France

Originaire du sud de la France, je partage à travers ce blog mes balades moto au guidon de ma Desert Sled Scrambler Ducati.

Mon équipement moto
Mes roadbooks moto