Moto

Boucle en Aveyron – Causses et Gorges

De
le
27 août 2021
image_pdfGénérer un PDF

Pour le week-end du 15 août, j’ai tenté de faire une boucle en Aveyron, notamment dans le secteur des Causses et des Gorges, en essayant d’éviter les touristes. A votre avis, mission réussie ou échec complet ?

La balade

Pour les journées d’été, j’aime bien partir sur de plus longues distances. Pour cette boucle en Aveyron, au lieu des habituels 300 km et 6 heures de route, le road book prévu est de 430 km sur 8 heures, calculé hors temps de pause (repas, essence), ni d’embouteillage.

Depuis Montpellier, la première partie va être de rejoindre le parc naturel régional du Haut-Languedoc, au niveau de Bédarieux et de la Tour sur Orb. Aucun trajet n’est à privilégié, à vous de l’adapter en fonction de votre point de départ. La D908 entre Villeneuvette et Bédarieux mérite quand même le détour pour sa qualité du revêtement, ses infrastructures (double barrière de sécurité) et les sensations que procurent le tracé. Attention au radar tronçon et à la vitesse qui est limitée à 90 km/h.

Après Graissessac, début de la D163 pour monter jusqu’au Col du Layrac (765 m). En réalité ce n’est pas ce col, pourtant annoncé sur tous les panneaux de direction, qui signe l’altitude maximale, mais le Col de la Font situé quelques mètres avant. J’avais profité de ce spot à l’automne 2018 pour faire le dernier bilan de ma CB650F. La vue est presque à 360° et marque le passage en Aveyron avec le parc naturel régional des Grands Causses.

Scrambler Ducati Desert Sled

La descente s’effectue dans une ambiance forestière. Au niveau du col, la D163 permet de rejoindre à l’est la station thermale d’Avène. Pour s’aventurer en Aveyron, il faut suivre la D52 au nord. Je découvre cette portion pour la première fois et pour le moment l’objectif d’un tracé sans touriste est atteint. La route passe par les villages de Mélagues, Brusque et Camarès.

Arrivée à Saint Affrique sur les 12 coups de midi, c’est une autre histoire. Passage “obligé” pour faire le plein d’essence, la route principale est complètement bouchée. Dernier grand week-end des vacances, jour férié, jour de marché, toutes les conditions étaient réunies pour passer un mauvais moment.

Pour éviter de reproduire la même erreur autour de Millau, exit la D999 en direction de Saint Rome de Cernon qui était pourtant la solution la plus rapide pour rejoindre les Causses et les Gorges. J’opte pour un petit détour par Saint Rome de Tarn (D993) puis je longe le Tarn et la Muze (D96).

Arrivé à Aguessac pour retrouver le Tarn. Afin de rejoindre les Gorges de la Jonte, sans passer par les Gorges du Tarn, il faut emprunter la route au sud du Tarn (D187) jusqu’au Rozier.

Le village du Peyreleau “petite cité de caractère” est le point départ des Gorges de la Jonte sur la D996. Plutôt que de suivre simplement cette route, j’ai décidé de prendre de la hauteur sur le Causse Noir pour rester dans l’Aveyron (thématique de cette balade). Après une dizaine de kilomètres à 800 mètres d’altitude, la redescente se fait depuis le village de Veyreau. Attention à ne pas suivre les panneaux qui indiquent Meyrueis, il faut bien traverser le village pour se retrouver une petite route sinueuse interdite au plus de 3,5 t pour rejoindre le hameau du Maynial sur les rives de la Jonte. Il y a quelques mois je n’avais pas trouvé cette route, c’est désormais chose faite.

Retour en Lozère sur la D996 : la route du circuit “Gorges et Causses” permet de rouler jusqu’à Meyrueis. Cette alternative par le causse s’effectue en 1 heure pour 40 kilomètre au lieu de 20 km en 25 minutes en restant tout le long sur la D996.

Petit détour par le Causse Noir

La dernière étape est de rejoindre le Gard via la Vallée Borgne. Après Meyrueis et le Col de Perjuret, direction la D19, route “difficile et dangereuse” située au nord du Mont Aigoual. Mais avant rejoindre la D907 qui relie Saint Jean du Gard à Florac, prenez le temps de faire un petit détour sur un chemin communal en suivant les panneaux indiquant une colonie de vacances (La Becède).

Le long du Tarnon, cette petite route ombragée est l’endroit idéal pour faire une pause. Attention, vous ne serez peut-être pas le seul à avoir cette idée. Pour ce road book, le tracé revient sur la D19, le Col de Salidès et la D907. Pour information, ce chemin, qui devient rapidement une piste en gravier avec priorité au transport de bois permet aussi de rejoindre Aire de Côte sur la D10D dans le Gard.

A Saint Jean du Gard, le retour dans l’Hérault peut se faire via Anduze ou Saint Hippolyte du Fort. Comptez encore en moyenne 1h30 de route pour regagner Montpellier.

Stations service

En passant régulièrement dans des grandes villes, il n’y a aucun problème à trouver des stations services tout au long de ce (long) trajet. En quittant Montpellier, on peut se ravitailler autour de Saint Jean de Vedas, Cournonterral ou Gignac. Dans le Haut-Languedoc, j’ai volontairement évité Clermont l’Hérault à proximité de l’A75, mais c’est bon moyen de trouver des pompes avec des tarifs raisonnables (Intermarché, Hyper U). Dans le Haut-Languedoc, Bédarieux ou la Tour sur Orb sont équipés de stations. Ce sont les dernières villes avant d’attaquer les petites routes de l’arrière pays.

Côté Aveyron, Saint-Affrique est la première grande ville du secteur. Le ravitaillement est conseillé ici (Carrefour, Total, Super U) car c’est presque à mi-parcours, 200 km après le départ. Par la suite, vous pouvez faire le plein à Meyrueis (à 280 km du départ).

De retour dans le Gard, une station de village est accessible à Saint Jean du Gard (à 340 km du départ). Anduze, Quissac ou Saint Hippolyte du Fort selon votre trajet retour seront les dernières stations avant de revenir dans l’Hérault.

Restauration

J’ai fait le choix de prendre un pic-nic sur les hauteurs du Causse Noir (D29, Aveyron). L’altitude permet de faire baisser la température de quelques degrés et il y a de nombreuses zones boisées sur le bord de la route. Il faut reconnaître que ce secteur est aussi très calme. Soit tout le contraire des Gorges du Tarn, et dans une moindre mesure, des Gorges de la Jonte. En plus d’être très roulantes, ces gorges ont peu de zones de stationnement. Si vous préférez la restauration à table, vous avez le hameau des Douzes sur la route reliant Le Rozier à Meyrueis (D996, Lozère).

Sur la D19, route “difficile et dangereuse” qui relie le Mont Aigoual à la Vallée Borgne, il est possible de suivre le Tarnon au détour d’une épingle pour trouver des coins tranquilles, à proximité de la colonie de vacances “la Becède”. Idéal si vous avez votre repas.

Altitude

Boucle au départ et à l’arrivée de Montpellier (altitude 0) dans l’Hérault.
Les 3 pics autour de 800 mètres correspondent au Col du Layrac, puis au contournement de Millau et au plateau du Casse Noir en Aveyron. A 1031 m se situe le Col de Perjuret qui permet de rejoindre le Mont Aigoual. Pour ce road book, la fin de parcours se fait en redescendant dans la Vallée Borgne après le Col de Salidès (1014 m).


Le roadbook

GPX

  • GPX – Boucle en Aveyron (clic droit > enregistrer sous)
  • Distance : 430 km (départ/arrivée de Montpellier)
  • Durée : 8h
  • Niveau : intermédiaire avec maitrise des épingles dans graviers (montée/descente du Causse Noir)
  • Etat : routes étroites vers le Causse Noir et pour rejoindre la Vallée Borgne
  • Cols :
    • Col du Layrac (765 m)
    • Col de Perjuret (1031 m)
    • Col de Salidès (1014 m)

Image

Pour ceux qui ne veulent pas de fichier GPX ou qui n’arrivent pas à visualiser la carte interactive dans un navigateur, voici l’image statique de la balade.

Julien
Montpellier, France

Originaire du sud de la France, je partage à travers ce blog mes balades moto au guidon de ma Desert Sled Scrambler Ducati.