Moto

La Corniche des Cévennes

De
le
11 avril 2021
image_pdfGénérer un PDF

Première balade de l’année 2021 en Desert Sled. Le road book est un classique du secteur : la Corniche des Cévennes entre Gard et Lozère avec une météo bien changeante en fonction des vallées traversées.


La balade

Découvrir un petit bout du parc national des Cévennes en mois d’une heure, c’est possible, avec la Corniche des Cévennes qui relie Saint Jean du Gard, au sud, dans le département du Gard (D260), à Florac, au nord, en Lozère (D9). Cette route très touristique de 50 km a toute les qualités pour être un classique à moto (mais pas que). Beaucoup de virages sans être piégeux, un revêtement de qualité malgré les conditions hivernales, un bon dénivelé qui permet de prendre de la hauteur et d’avoir une vue très lointaine dans le secteur.

La partie dans le Gard, de Saint Jean du Gard jusqu’au Col St Pierre est sûrement la partie la plus technique. En seulement 10 km, on passe de 160 m à 596 m. Le climat est très méditerranéen, aride et la température bien élevée aidée par sa faible altitude.

Une route qui attire les motards, mais pas que…

J’ai tendance à faire la corniche du sud au nord. Venant de Montpellier, à 1h30 de là, c’est le sens le plus évident. Commencer par la section la plus technique est aussi une bonne pratique. Dans le sens inverse, si vous terminez par ce secteur, la fatigue pourrait vous faire prendre quelques mauvaises trajectoires.

Le Col St Pierre (596 m) signe la limite avec la Lozère. Le climat change radicalement dès la première épingle. Le paysage est beaucoup plus vert, même à l’été, et plus humide. Cette section est aussi souvent en sous-bois avec une visibilité plus réduite. Les épingles sont peu nombreuses à l’expiation de celles au niveau du village du Pompidou qui permet de rejoindre le plateau de l’Hospitalet et aller jusqu’à plus de 1000 m d’altitude.

Aire de repos

Pour faire une pause, que ça soit pour quelques photos ou prendre un pic-nic, il y a quelques possibilités mais souvent avec une “capacité” d’accueil réduite. Cela peut vous obliger à changer vos plans à l’été à l’heure du déjeuner. Le Col St Pierre est la première possibilité pour s’arrêter en sécurité. Avant, la route est très sinueuse sans possibilité de se garer. Au niveau du Col de l’Exil, sur la commune de Saint Roman de Tousque, on trouve un monument au mort avec quelques bancs et une très belle vue sur la vallée. Deux autres aires de repos sont ensuite disponibles.

Vue sur le Pompidou et le plateau de l’Hospitalet

Le Pompidou est le seul village traversé à avoir quelques commerces. Au dessus de ce village, après quelques épingles, on trouve un fantastique point de vue avec une unique table de pic-nic. Le Col de Solpérière, qui permet de quitter la corniche pour rejoindre Vébron par exemple, est le dernier arrêt possible avec une zone de pic-nic et des tables en pierre dans un style dolmen. Plus rien à signaler jusqu’à Florac, labellisé “village étape”, qui est censé avoir des équipements adaptés à l’accueil des touristes. Vous pouvez vous garer pour rejoindre la rive du Tarnon et tenter de mettre les pieds dans l’eau !

Contrôles de vitesse

Dans le Gard, la portion de la D260 est limitée à 80 km/h. En Lozère, sur le D9, la limitation passe à 90 km/h, sauf par temps de pluie. Un radar mobile peut être présent sur une section de 40 km jusqu’à Florac comme le rappelle un panneau installé début 2021.

Zone boisée au carrefour avec Vébron

Attention à la longue ligne droite sur le plateau de l’Hospitalet où une Dacia Duster avec un radar embarqué stationne régulièrement les week-ends estivaux dans le sens Lozère/Gard. Il y a également des opérations de sensibilisation (contrôle des papiers, équipements, etc.) des gendarmes au Col St Pierre ou centre du village du Pompidou.

Stations essence

Côté station essence, si à Saint Jean du Gard il y a une pompe dans le centre du village et accessible 24h/24, il est préférable de faire le plein quelques kilomètre plus au sud, par exemple à Anduze (Intermarché, Super U, Total) ou à Saint-Hippolyte-du-Fort (Super U), selon votre trajet aller. A Florac, pas de problème non plus même si la station Total à l’entrée sud est fermée. Au nord, on trouve un Intermarché en 24h/24 ou une station Wynn’s adossée à un garage sur la N106. Si vous souhaitez faire un aller-retour sur la corniche, cela vous obligera donc à traverser tout Florac pour rejoindre la station.

Altitude

De Saint Jean du Gard à Florac. Altitude maximale atteinte sur le plateau de l’Hospitalet, au dessus du Pompidou.

Le roadbook

  • GPX – Boucle Saint Jean du Gard / Florac (clic droit > enregistrer sous)
  • Distance : 120 km
  • Durée : 2 heures
  • Difficulté : facile avec maîtrise de la conduite en montage
  • Cols :
    • Col St Pierre (596 m)
    • Col de l’Exil (686 m)
    • Col de Solpérière (1010 m)
    • Col du Rey (967 m)
Julien
Montpellier, France

Originaire du sud de la France, je partage à travers ce blog mes balades moto au guidon de ma Desert Sled Scrambler Ducati.