Blog

Road trips à moto Michelin, ma critique

De
le
18 avril 2021
image_pdfGénérer un PDF

“Road trips à moto, 52 virées en France” est un ouvrage publié par Michelin sorti en mars 2021. L’objectif est de faire une critique de ce livre à une époque où tout le contenu se trouve facilement et gratuitement sur internet.


Critères de test

Les critères que je me fixe pour traiter de cet ouvrage sont les suivants :

  • Le premier est de s’assurer que les balades sont bien réparties sur l’ensemble du territoire français et pas, par exemple, uniquement dans les Alpes ou les Pyrénées ;
  • Le deuxième est de savoir s’il y a une certaine audace dans le choix des trajets et des conseils ou si on reste sur du classique ;
  • Le troisième est de voir s’il y a du contenu additionnel en plus du livre, comme des traces GPX en téléchargement ;
  • Et enfin, en bonus, j’ai envie de voir si grâce à ce livre je vais découvrir des endroits sympa autour de chez moi que je ne connais pas.

Voilà le programme que l’on va balayer le temps de cet article.

Couverture avec la mention “GPX à télécharger”

Recrutement

Si ce livre vous dit peut-être quelque chose, ce n’est pas un hasard. A l’été 2020, tous les médias français spécialisés dans la moto se sont fait l’écho d’une offre d’emploi proposée par Michelin qui proposait à deux motards de parcourir la France dans le but de rédiger un guide moto. Ce livre est donc le résultat de ce travail.

Personnellement, j’ai été un peu surpris que tout le monde considère cette offre d’emploi comme un “job de rêve”, “être payé pour être en vacances”. Non, ça reste un travail qui doit être fait sérieusement, avec sa propre moto, et qui s’adresse à des gens qui étaient disponibles pendant les 3 mois d’été !

Cela reste un coup marketing pour Michelin puisque tout le monde en a parlé, et aujourd’hui tout monde en reparle pour la sortie, moi le premier (même si j’ai acheté cet exemplaire, pour 16,9 € à la FNAC).

Contenu

Répartition

Premier élément, dès qu’on ouvre le livre on trouve une carte de France avec la position des 52 balades. On est tout de suite rassuré. Oui, les 52 balades proposées couvrent l’ensemble du territoire métropolitain et de la Corse. Tout n’est pas rassemblé au même endroit. C’est déjà un bon point. Par exemple, pas de “Route des Grandes Alpes. D’une part, c’est un itinéraire très connu, donc autant ne pas gâcher une des balades avec celui-ci. Mais aussi c’est une balade sur plusieurs jours, en itinérance, alors que cet ouvrage se consacre uniquement à des balades de type “boucle” qui se réalisent à la journée ou sur 2 jours.

L’autre élément que j’apprécie, c’est que les balades ne sont pas catégorisées par zone géographique mais par type de route. Par exemple, les balades en montagne, les balades dans des gorges ou les balades transfrontalières. Et au-delà des balades, vous avez également au début de l’ouvrage toute une partie  conseil sur l’équipement du motard, le chargement de la moto, les vérifications techniques. J’ai moi-même appris quelque chose, notamment que le témoin d’usure d’un pneu est inférieur à la limite légale en France. C’est à dire que si vous êtes au témoin, vous êtes déjà en faute. Bon à savoir.

Traces GPX

Des GPX, oui, mais via Liberty Rider

Pour le le téléchargement des balades, sur la couverture il y a écrit “tracés GPX à télécharger”. Sauf qu’en retournant le livre, à l’arrière, il y a une information supplémentaire qui précise que c’est uniquement via l’application Liberty Rider. Ce n’est pas aussi simple que de cliquer pour télécharger un fichier. Il faut installer une application sur son smartphone, s’inscrire et ensuite consulter les balades. Premier problème, l’application smartphone ne permet pas de télécharger un GPX mais uniquement de lancer la balade en mode guidage vocal. Où sont donc les GPX promis ?

En réalité, il faut passer par le site web de Liberty Rider, et non l’application, pour avoir un fichier GPX et l’exploiter sur un matériel dédié type TomTom ou Garmin ou sur autre application smartphone. Le deuxième problème, c’est que les 52 balades sont accessibles gratuitement sur Liberty Rider, sans obligation d’achat de ce livre ! Tout le monde peut les consulter et les récupérer.

Tout est disponible gratuitement sur le site de Liberty Rider

La question que l’on peut légitiment se poser en tant qu’acheteur est qu’est-ce qu’on a de plus ? Alors, certes, le récit détaillé des balades est uniquement dans le livre. Il y a des photos qui ont été prises par les deux auteurs du livre, mais du fait de ce recrutement un petit peu atypique par les réseaux sociaux les deux auteurs, qui sont présentés dans les premières pages du livre, partagent aussi leurs photos sur les réseaux. Et finalement, ces photos sont bien peu nombreuses dans le livre.

Bonnes adresses

Au-delà de l’itinéraire, on trouve aussi une rubrique avec les bonnes adresses, que ce soit des restaurants, des hôtels ou des coins à visiter. Le livre précise bien qu’en cette période de Covid 19, il peut avoir des établissements qui sont fermés ou qui ne réouvriront malheureusement jamais. On peut également se poser une autre question car sur une balade qui se réalise sur une ou deux journées, 3 ou 4 hôtels et restaurants sont conseillés. Je pense que c’est impossible d’avoir mangé et logé dans tous ces établissements conseillés. Comment la sélection a-t-elle été effectuée ? Est-ce que c’est finalement un encart publicitaire pour ces établissements ou une liste récupérée au sein d’autres collections Michelin ?

A défaut d’avoir une réponse claire, et plutôt que de citer des établissements qui peut-être n’existeront plus dans quelques mois, j’aurais simplement préféré qu’ils indiquent que le centre de tel ou tel village est dynamique, qu’il y a de quoi manger et loger, sans donner plus de précision. C’est d’ailleurs ce qui est fait pour les stations services, où ils “conseillent” de se ravitailler dans les grandes surfaces quand on en trouve, sans rentrer dans les détails de la marque du distributeur.

Conclusion

Sur le plan éditorial, je suis satisfait des balades qui sont bien réparties sur le tout le territoire. Le descriptif est complet avec une carte qui présente le tracé de manière lisible. On prend plaisir à découvrir les itinéraires. Dans mon secteur, il n’y a que les Gorges du Tarn et les Gorges de l’Ardèche, soit des destinations très connues. J’ai n’ai pas malheureusement “rien” appris. Les photos sont à mon sens sont trop peu présentes mais c’est peut-être un choix par rapport au coût d’impression.

Fonctionnalités de Liberty Rider

Le gros point noir pour moi est ce partenariat avec Liberty Rider. “Quelle galère”, pourquoi n’ont-ils pas proposé le téléchargement des fichiers GPX sur un site comme viamichelin ?

Qui utilise Liberty Rider comme application de navigation ? C’est une application qui historiquement proposait gratuitement la détection de chute avant de basculer sur un modèle à abonnement autour de 10 € par mois. La partie navigation, un temps payante, est devenue gratuite et permet donc d’accéder à ces 52 balades sans surcoût.

Version “alternative” offerte par la Macif (source client Amazon)

Dernier mot sur la Macif qui est partenaire. On peut trouver ce même livre avec une couverture différente et la mention “offert par Macif”. De quoi se poser encore plus la question de dépenser 16,90 € dans un livre dont le contenu est offert un peu partout.

Acheter sur Amazon

Prix : 16,9 €
Pages: 376
Sortie : mars 2021
ISBN : 978-2067251403
Julien
Montpellier, France

Originaire du sud de la France, je partage à travers ce blog mes balades moto au guidon de ma Desert Sled Scrambler Ducati.